La Banque du Canada maintient son cap sur le taux de politique monétaire en dépit des efforts d’assouplissement quantitatif.

Retour aux articles

La Banque du Canada a annoncé le maintien de son taux cible du financement à un jour à 5 %. Cette décision, en accord avec la stratégie continue d’assouplissement quantitatif de la Banque, reflète une réponse nuancée aux tendances économiques mondiales et aux conditions financières nationales.

Malgré un ralentissement de l’économie mondiale et une inflation en baisse, la Banque a opté pour une approche stable en maintenant le taux directeur à 5¼ % et le taux de dépôt à 5 %.

Cette décision intervient au milieu d’indicateurs économiques variés. Aux États-Unis, les dépenses des consommateurs ont impulsé une croissance plus forte qu’anticipée, mais on prévoit un ralentissement en raison de l’impact des hausses de taux précédentes. À l’inverse, la zone euro présente une croissance affaiblie et des pressions inflationnistes réduites, largement attribuées à la baisse des prix de l’énergie.

La trajectoire économique du Canada présente elle-même une image mixte.

Le pays a connu une contraction du PIB réel de 1,1 % au troisième trimestre, juxtaposée à une croissance précédente de 1,4 % au deuxième trimestre. Les dépenses des consommateurs et les investissements des entreprises montrent des signes de retenue en raison des taux d’intérêt plus élevés, tandis que les dépenses gouvernementales et la construction de nouvelles habitations ont apporté un certain élan économique. Le marché du travail montre des signes d’assouplissement, avec une création d’emplois plus lente et une légère hausse du chômage, bien que les salaires continuent d’augmenter modestement.

Les pressions inflationnistes au Canada sont également à la baisse, avec une inflation de l’Indice des prix à la consommation (IPC) en octobre s’établissant à 3,1 %. Notamment, l’inflation des prix du logement a augmenté, reflétant une hausse des loyers et d’autres coûts liés au logement ainsi que des coûts d’intérêt hypothécaires persistamment élevés. Les mesures d’inflation de base oscillent autour de 3½-4 %, montrant des signes d’atténuation.

Au vu de ces évolutions, le Conseil de direction de la Banque a réaffirmé son engagement à surveiller et équilibrer les dynamiques de l’offre et de la demande, les attentes en matière d’inflation, la croissance des salaires et le comportement des prix des entreprises. Le Conseil reste vigilant et prêt à ajuster le taux de politique si nécessaire pour assurer la stabilité des prix à long terme pour les Canadiens.

La prochaine annonce concernant le taux cible du financement à un jour est prévue pour le 24 janvier 2024, coïncidant avec la publication du Rapport sur la politique monétaire et les perspectives économiques et inflationnistes globales de la Banque.

Partager :
  • 1170
  • 4