La Banque du Canada Maintient les Taux et Poursuit le Resserrement Budgétaire Face aux Fluctuations Économiques

Retour aux articles
bank of canada interest rates blog post image

La Banque du Canada a récemment annoncé qu’elle maintiendra sa politique monétaire existante en maintenant le taux de nuit à 5 %, les taux supplémentaires restant également inchangés. Dans le cadre d’une approche plus large en faveur de la conservation budgétaire, la Banque s’est engagée à poursuivre sa politique de resserrement quantitatif. Voici une plongée approfondie dans la dernière décision de la Banque et ce que cela signifie pour l’économie canadienne.

 

Le Paysage Économique Mondial

Le monde économique traverse actuellement une période de ralentissement, avec une modération supplémentaire attendue. La Banque du Canada prévoit que la croissance mondiale du PIB sera de 2,9 % pour cette année, suivie de 2,3 % et 2,6 % pour 2024 et 2025 respectivement. De manière intéressante, l’économie américaine montre des signes de force, tandis que la performance économique de la Chine est plus faible que prévu initialement. Les taux d’inflation dans diverses économies se stabilisent, bien que les banques centrales restent vigilantes. De nouveaux éléments, tels que la hausse des prix du pétrole et les tensions géopolitiques impliquant Israël et Gaza, contribuent aux incertitudes existantes.

 

La Situation Canadienne

Au Canada, les preuves suggèrent que les hausses précédentes des taux d’intérêt ont un effet refroidissant sur l’activité économique et l’inflation. Les dépenses des consommateurs sont en baisse, en particulier dans les secteurs du logement et des biens durables. L’investissement des entreprises est également impacté négativement en raison des coûts d’emprunt accrus et de la demande plus faible. Bien que la croissance de la population au Canada ait atténué certaines pressions sur le marché du travail, elle a également stimulé la demande dans le secteur du logement. Les gains d’emploi n’ont pas suivi le rythme de la main-d’œuvre, mais les pressions salariales persistent, ce qui indique un marché du travail toujours tendu.

 

Projections Économiques pour le Canada

La croissance de l’économie canadienne a été lente, avec une moyenne de seulement 1 % au cours de la dernière année. La Banque s’attend à ce que cette croissance modeste persiste l’année prochaine, suivie d’une augmentation progressive vers la fin de 2024 et en 2025. Les dépenses gouvernementales contribueront de manière significative à cette croissance anticipée. Les prévisions de croissance de la Banque pour le Canada s’établissent à 1,2 % pour cette année, 0,9 % pour 2024, et une amélioration à 2,5 % pour 2025.

 

Tendances de l’Inflation

Les taux d’inflation ont été quelque peu incohérents ces derniers mois, avec un taux de 2,8 % en juin, augmentant à 4,0 % en août, puis se stabilisant à 3,8 % en septembre. Malgré cela, les taux d’intérêt plus élevés ont commencé à tempérer l’inflation dans divers secteurs. Bien que les coûts des hypothèques et des loyers restent élevés, l’inflation alimentaire semble se stabiliser. La Banque anticipe qu’à la mi-2024, l’inflation de l’IPC s’établira en moyenne autour de 3,5 % avant de tomber à un taux stable de 2 % d’ici 2025.

 

Aller de l’Avant

Le Conseil de Direction a choisi de maintenir le taux directeur à 5 % et continuera d’ajuster le bilan de la Banque dans le cadre de sa stratégie visant à rétablir la stabilité budgétaire. Cependant, il exprime des préoccupations concernant le ralentissement des progrès vers l’atteinte de prix stables et est prêt à augmenter davantage les taux d’intérêt si nécessaire.

 

Alors que la Banque du Canada a décidé de maintenir sa politique actuelle, elle est clairement engagée à rétablir la stabilité des prix et est prête à agir si les pressions inflationnistes persistent. Les facteurs économiques nationaux et mondiaux seront étroitement surveillés pour équilibrer efficacement l’offre et la demande dans l’économie canadienne.

 

Les prochains mois sont cruciaux pour les décideurs alors qu’ils s’efforcent de maintenir l’équilibre entre l’inflation, la croissance et la politique monétaire. Ainsi, que vous soyez un investisseur, un propriétaire ou un consommateur ordinaire, il est important de surveiller les futures décisions de la Banque, car elles auront des implications majeures sur le paysage financier canadien.

Partager :
  • 699
  • 6