Annonce de la Banque du Canada : Stabilité de la politique monétaire face aux changements économiques mondiaux

Retour aux articles

Aujourd’hui, la Banque du Canada a réaffirmé son engagement envers la stabilité économique en maintenant le taux cible du financement à un jour à 5 %. Conformément à cette décision, le taux officiel d’escompte est fixé à 5¼ % et le taux de dépôt à 5 %. Cette mesure fait partie de l’approche continue de la Banque en matière de resserrement quantitatif.

Alors que nous naviguons dans une période de ralentissement économique mondial, l’inflation montre des signes de baisse progressive dans de nombreuses économies. Les États-Unis, connaissant une croissance plus forte que prévu, devraient voir un ralentissement en 2024 en raison de la réduction des dépenses de consommation et des investissements des entreprises. La zone euro connaît actuellement un léger ralentissement économique, tandis qu’en Chine, des défis tels qu’une faible confiance des consommateurs et des politiques incertaines devraient limiter les activités économiques. Contrairement aux prévisions précédentes du Rapport sur la politique monétaire d’octobre, les prix du pétrole ont diminué d’environ 10 dollars le baril. Pendant ce temps, les conditions financières sont devenues plus favorables, compensant le resserrement de l’année précédente.

Pour 2024, la Banque prévoit un taux de croissance du PIB mondial de 2½ %, suivi de 2¾ % en 2025, un léger ralentissement par rapport à la croissance de 3 % en 2023. Cette trajectoire de croissance réduite suggère une réduction progressive des taux d’inflation dans les principales économies, s’alignant sur les objectifs des banques centrales d’ici 2025.

En se concentrant sur le Canada, la croissance économique a stagné depuis mi-2023, avec des attentes de croissance minimale pour le premier trimestre de 2024. Des prix et des taux d’intérêt plus élevés ont conduit à une diminution des dépenses des consommateurs et à une contraction des investissements des entreprises. La lente croissance a permis à l’offre de répondre à la demande, entraînant un léger excédent dans l’économie. Le marché du travail montre des signes de normalisation, avec des postes vacants se rapprochant des niveaux d’avant-pandémie et une création d’emplois inférieure à la croissance de la population, bien que les salaires continuent d’augmenter entre 4 % et 5 %.

Il est prévu que la croissance économique au Canada augmentera progressivement à partir de mi-2024. La seconde moitié de l’année devrait voir une reprise des dépenses des ménages, ainsi qu’un renforcement des exportations et des investissements des entreprises stimulés par une reprise de la demande étrangère. Les dépenses gouvernementales devraient également contribuer de manière significative à la croissance économique tout au long de l’année. La projection globale de la Banque reste cohérente avec ses prévisions d’octobre, anticipant une croissance du PIB de 0,8 % en 2024 et de 2,4 % en 2025.

L’inflation de l’Indice des prix à la consommation (IPC) a conclu l’année à 3,4 %, les coûts du logement continuant d’être le principal moteur de l’inflation au-dessus de l’objectif. La Banque s’attend à ce que l’inflation se maintienne autour de 3 % au cours du premier semestre de l’année, suivie d’une baisse progressive vers l’objectif de 2 % d’ici 2025.

Bien qu’un ralentissement de la demande atténue la pression sur un plus large éventail de composants de l’IPC et qu’une normalisation du comportement de tarification des entreprises se poursuive, les mesures de l’inflation de base n’ont pas encore montré de tendance à la baisse constante.

Compte tenu de ces conditions économiques, le Conseil de direction a choisi de maintenir le taux directeur à 5 % et de poursuivre la normalisation du bilan de la Banque. Le Conseil reste vigilant concernant les risques liés aux perspectives d’inflation, en particulier en ce qui concerne la persistance de l’inflation sous-jacente. L’accent continue d’être mis sur l’atteinte d’un équilibre entre la demande et l’offre, le suivi des attentes en matière d’inflation, la croissance des salaires et le comportement de tarification des entreprises. La Banque est fermement engagée à rétablir la stabilité des prix pour les Canadiens.

Note importante:

 La prochaine annonce concernant le taux cible du financement à un jour est prévue pour le 6 mars 2024. La Banque publiera son analyse économique et inflationniste complète, y compris les risques potentiels pour ses projections, dans le Rapport sur la politique monétaire le 10 avril 2024.

Partager :
  • 1149
  • 4